PSYCHOMOTRICITÉ

Emeline MOTHE

Qu’est-ce qu’un psychomotricien ?

Le psychomotricien est un professionnel paramédical, diplômé d’état. Son travail consiste à favoriser le bon développement psychomoteur et le préserver tout au long de la vie. Lorsque cet équilibre est perturbé par un trouble ou un handicap, d’origine physique ou psychique, le psychomotricien propose des séances d’approche corporelle à visée rééducative (volonté d’agir sur une difficulté ciblée) et thérapeutique.

Quelques uns de ses outils :  parcours moteurs, exercices de coordination et de rythme, relaxation, expression corporelle, jeux de concentration et de planification, stimulation sensori-motrice, activités de motricité fine et de graphisme…

  • le retard du développement psychomoteur (perturbation des acquisitions motrices, prématurité…)
  • les troubles de la maturation et de la régulation tonique (tics, hypertonie, hypotonie…)
  • les troubles du schéma corporel  et de l’image du corps (manque de conscience du corps et/ou d’estime de soi)
  • les troubles de la latéralité
  • les troubles de l’organisation spatio-temporelle
  • la maladresse motrice et gestuelle (TDC, dyspraxie )

Certains troubles spécifiques peuvent inclure des troubles psychomoteurs :

  • les troubles des apprentissages (troubles de l’attention et des fonctions exécutives, trouble de l’écriture…)
  • les troubles du comportement (instabilité, inhibition, trouble des habiletés sociales…)
  • les troubles envahissants du développement (autisme…)

Les notions psychomotrices sont à considérer comme intriquées. En effet, nous ne pouvons envisager l’action motrice sans les mécanismes cérébraux qui l’accompagnent (concentration, planification du geste…), ni l’impact psychologique qu’elle aura sur nous (confiance, estime de soi, disponibilité relationnelle…).

En résumé, nous considérons l’individu dans sa globalité.

Comment allons nous travailler ?

Le bilan psychomoteur :

Le premier contact avec le patient (et sa famille) consiste à réaliser un bilan psychomoteur, qui fait l’objet d’une prescription médicale.

Étape 1:

Lors du premier rendez-vous, le psychomotricien réalise un entretien qui permet de mieux comprendre la demande initiale en reprenant l’histoire de vie, les différentes étapes de son développement, les difficultés rencontrées, les particularités comportementales…

Étape 2:

Nous proposons différents tests et épreuves sur plusieurs séances afin d’évaluer le niveau de la personne dans les différents domaines psychomoteurs : la perception du corps, la motricité globale, la motricité fine et l’écriture, l’organisation dans l’espace et dans le temps, le tonus, la latéralité, le maintien de l’attention… en lien avec les composantes cognitives et psycho-affectives.

Étape 3:

L’analyse des résultats donne lieu à une restitution orale ainsi qu’à un compte-rendu écritAu regard des conclusions du bilan, si cela est nécessaire, nous proposons une prise en charge avec des objectifs et des dispositifs de rééducation adaptés.

Il n’y a actuellement pas de remboursement par la sécurité sociale. Certaines mutuelles peuvent offrir un soutien financier. Une demande d’allocation auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées peut être mise en place si cela est nécessaire.

Nous travaillons en collaboration avec des médecins spécialisés (pédiatre, pédopsychiatre, neuropédiatre) ainsi qu’avec les professionnels sensibilisés aux troubles du développement et des apprentissages (orthophonistes, orthoptistes, ergothérapeutes, psychologues).